Hub des Savoirs

Accueil / Centre de ressources / L’entrepreneuriat jeune au Mali - Etudes de cas : Bamako, Segou, Konobougou (...)

L’entrepreneuriat jeune au Mali - Etudes de cas : Bamako, Segou, Konobougou et Niono

Ce rapport est la synthèse exhaustive des résultats d’enquête qualitative exécutée par une équipe composée de Thilde Langevang (Copenhagen Business School), Isaïe Dougnon (FLASH, université de Bamako), Modibo Galy Cissé (FLASH université de Bamako), Lucie Bello, (FLASH, université de Bamako), Balla Koné (FLASH, université de Bamako), Samba Touré (FLASH, université de Bamako) et Cecilia Gregersen (Copenhagen Business School)
Juin 2013

18 avril 2018

Dans le cadre d’un programme conjoint de recherche entre le Copenhagen Business School et l’université de Bamako, cette étude exploratoire a été entreprise dans quatre sites : deux urbains (Bamako, Ségou) et deux ruraux (Konobougou et Niono) entre décembre 2011 et février 2012. Ces sites sont bien indiqués pour comprendre le problème de l’entrepreneuriat jeune dans le domaine agricole et dans le business. Bamako est la capitale du Mali où fleurissent les différents types de business comme le commerce et les services, par contre, Ségou est la région où se trouve l’Office du Niger, la plus grande entreprise agro-industrielle. C’est sur l’Office du Niger que repose en partie la politique de croissance économique du Mali (riz, maraîchage, l’élevage, pêche et culture sèche) et c’est vers l’Office du Niger que le gouvernement du Mali voudrait attirer les capitaux de l’agro-business et la main-d’oeuvre rurale.