Hub des Savoirs

Accueil / Centre de ressources / Placer l’homme au cœur de l’organisation

Placer l’homme au cœur de l’organisation

Les transports en Afrique
Enjeux et Perspectives
Edition 2016

16 juillet 2018

L’Afrique subsaharienne comptera 2,8 milliards d’individus en 2030 dont la part en âge de travailler (15-64 ans) sera plus élevée que toutes les régions du monde combinées. En 2030, la classe moyenne africaine comptera plus de 500 millions d’africains et 84% de la population subsaharienne à horizon 2050 sera urbaine.
Pour faire face et accompagner ce développement, les infrastructures de transport constituent à la fois un facteur accélérateur ou limitant de la croissance et de la mutation économique nécessaire du continent. A titre d’exemple, le transport d’un conteneur entre Kampala en Ouganda et Mombasa au Kenya prend deux fois plus de temps et coûte deux fois plus cher que de le transporter de Londres à Mombasa. En 2013, la densité estimée du réseau routier africain était la plus faible du monde avec 7 km pour 100 km2. Conscient de ce retard limitant le développement, les projets foisonnent notamment en Afrique centrale où le taux de bitumage est le plus faible soit 2,2 km de route pour 100 km2. Le Congo réhabilite la route reliant Pointe-Noire à Brazzaville, construit des routes avec le Cameroun afin de relier le nord Congo à Yaoundé au Cameroun. Le Gabon a lui aussi lancé un gigantesque programme de modernisation de son réseau et est passé de 817 km de routes bitumées en 2009 à 1451 km début 2015.