Hub des Savoirs

Accueil / Centre de ressources / Rapport analytique sur la passation des marchés en Algérie

Rapport analytique sur la passation des marchés en Algérie

République Algérienne Démocratique et Populaire
Document de la Banque mondiale
Version définitive – Juin 2003
Région Moyen-Orient et Afrique du Nord

29 novembre 2018

L’Algérie est le deuxième pays d’Afrique par sa taille et a une population de 30.4 millions d’habitants, la majorité résidant le long de la côte méditerranéenne et sur les hauts plateaux. L’Algérie possède environ 1% des réserves de pétrole dans le monde, et 2.5 % des réserves de gaz. Le secteur des hydrocarbures constitue le pilier principal de l’économie. En moyenne, ces cinq dernières années, il a représenté environ 25 % du PNB, et a contribué pour environ 96 % au total des revenus d’exportation et 60 % des ressources budgétaires.
Les objectifs de la présente revue sur la passation des marchés sont les suivants :
a. Examen du contexte dans lequel s’inscrit la passation des marchés publics dans le pays, du cadre juridique, des responsabilités des divers organismes intervenant, ainsi que des procédures et pratiques actuelles,
b. Promotion d’un dialogue entre le Gouvernement algérien et la Banque sur les moyens possibles d’améliorer l’efficacité, l’équité et la transparence des marchés publics,
c. Prise en compte des préoccupations des opérateurs économiques partenaires des marchés publics, en particulier pour faciliter l’accès des Petites et Moyennes Entreprises (PME) à la commande publique,
d. Formulation et discussion de recommandations résultant de ces analyses et mise au point d’un plan d’action destiné à les mettre en œuvre, y compris pour les aspects prioritaires que le Gouvernement algérien souhaite intégrer,
e. Par ailleurs et pour ce qui concerne plus spécifiquement les projets financés par la Banque mondiale en Algérie, l’objectif de ce CPAR est double : d’une part, il permet d’examiner dans quelle mesure les procédures nationales de passation des marchés peuvent être utilisées pour la passation de marchés financés par la Banque et d’autre part, il offre une base pour les décisions concernant la supervision de ces opérations par les équipes de la Banque.