Hub des Savoirs

Accueil / Centre de ressources / Collectivités locales : Reprendre la main, c’est possible !

Collectivités locales : Reprendre la main, c’est possible !

Politiques Publiques de Transition Démocratique et Ecologique : Résistances et Alternatives Locales à la Libéralisation
AITEC (Association Internationale de Techniciens, Experts et Chercheurs) et Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’homme
Mai 2019

17 juin 2019

Ce rapport propose un panorama des blocages réglementaires que rencontrent les collectivités locales souhaitant développer des politiques publiques de transition démocratique et écologique, face à la doxa néolibérale.
À rebours de la libéralisation des marchés, du tout-privé et d’une économie hors-sol où les multinationales sont en première place, certaines collectivités ont décidé de proposer des alternatives pour des politiques publiques plus démocratiques, plus justes et plus durables.
Ces alternatives vont de la « re-démocratisation » de la gestion des biens et services publics à l’organisation d’une politique de commande publique responsable, en passant par une coopération plus étroite entre pouvoirs publics et acteur-trice-s socio-économiques qui maillent les territoires et participent du développement local.
Par leur force de résistance, et la capacité structurante de leurs prérogatives de puissance publique, les collectivités locales sont des actrices de poids dans les processus de transition démocratique et écologique. Elles peuvent être des alliées des acteur-trice-s citoyen-ne-s (associations, syndicats, collectifs d’habitant-e-s ou d’usager-e-s, etc.) et de l’économie sociale et solidaire pour renouveler ou inventer des formes de gouvernance locale et des politiques publiques fondées sur les droits fondamentaux et les communs.
Cette étude n’a pas vocation à l’exhaustivité. Elle propose des axes de réflexion et des éléments de compréhension des enjeux actuels de politiques publiques dans un contexte de nécessaire renouveau démocratique.